Dr Crampe      -      Crampes nocturnes
vous avez des crampes aux jambes, aux mollets, aux pieds, aux mains ou même à l'anus ?

Crampes et chimio...

Médecins :
pour les médecins et professionnels de santé, le Dr BAYOT explique ci-dessous
le mécanisme de la contraction du muscle strié du squelette.

Patients : pour les particuliers, voyez ci-dessous les questions-réponses au Dr Crampe.
Voyez aussi cet e-book gratuit : Le « Guide des remèdes naturels contre les crampes »




Pour les médecins :

Dr BAYOT : les crampes nocturnes : un simple problème d’électricité statique facile à éliminer ?


Les crampes nocturnes ne sont plus un problème sans solution. Nous avons découvert qu’un excès d’électricité statique était capable de provoquer des contractions musculaires. Or, par définition, une crampe est une contraction musculaire.

Le premier à découvrir que les contactions musculaires pouvaient être provoquées par l’électricité statique fut le Dr italien Luigi Galvani (1737-1798). Alors qu'il disséquait une grenouille, il constata que le contact entre le métal de son scalpel et le nerf sciatique de l'animal provoquait des contractions musculaires. Il démontra que le scalpel n'était « actif » que s'il était chargé d'électricité statique. Il en déduit que des phénomènes électriques étaient responsables de la contraction des muscles.

Le potentiel électrique de membrane.

L'unité de base du vivant, la cellule, possède la caractéristique d'avoir une polarisation négative par rapport à l'extérieur. La membrane phospholipidique est un isolant électrique placé entre deux milieux aqueux conducteurs. Elle joue donc le rôle de condensateur électrique.

L'existence de canaux potassium ouverts à l'état de repos permet au gradient chimique de ces ions, maintenu par la Na/K ATPase, de se dissiper. La sortie d'ions potassium crée une micro-séparation de charge à la surface de la membrane. Cette séparation de charge est une différence de potentiel électrique, l'intérieur de la cellule devenant négatif par rapport à l'extérieur. Cette valeur négative s'oppose à la sortie des ions potassium.

Ainsi, pour résumer, le potentiel de membrane est créé par l'existence concomitante de deux phénomènes.

Un déséquilibre ionique est maintenu par les pompes membranaires, en particulier la Na/K ATPase qui échange des ions sodium contre des ions potassium. Cet échange se fait contre le gradient chimique de ces espèces et nécessite donc de l'énergie, fournie sous forme d'ATP.

L'ouverture à l'état de repos des canaux potassiques permet au gradient chimique de cet ion de se dissiper par un phénomène de diffusion. Cette sortie d'ions potassium crée une différence de potentiel, polarisant l'intérieur de la cellule négativement par rapport à l'extérieur.

Cellules excitables : certaines cellules spécialisées ont la capacité de se dépolariser brutalement quand leur potentiel de membrane a été dépolarisé au-delà d'une valeur seuil. Cette dépolarisation explosive est suivie d'une repolarisation. Il s'agit d'un potentiel d'action. Il fait intervenir l'ouverture et la fermeture de canaux ioniques dépendant du potentiel de membrane perméables soit au sodium ou au calcium (ils permettent la dépolarisation), soit au potassium (ils permettent la repolarisation qui va parfois jusqu'à une légère hyperpolarisation).

Rappel du mécanisme de la contraction du muscle strié du squelette

Le muscle strié du squelette se contracte sous l’impact d’un influx nerveux qui vient de la corne antérieure de la moelle épinière et se transmet par l’axone du neurone au niveau d’une jonction neuromusculaire que l’on appelle la plaque motrice (figure 1).


L’arrivée de l’influx à l’extrémité de l’axone libère de l’acétyl-choline qui était contenue dans des vésicules axonales. Ce neurotransmetteur ouvre des canaux ioniques du sarcolemme (ou membrane de la cellule musculaire). Cette ouverture permet l’entrée de sodium et la sortie de potassium en quantité inégale : c’est pourquoi le sarcolemme se dépolarise (figure 2) ce qui permet la poursuite de l’influx.




Celui-ci atteint les tubules du sarcoplasme (cytoplasme de la cellule musculaire) et libère massivement des ions calcium (figure 3). Ceux-ci agissent sur l’actino-myosine pour libérer l’énergie nécessaire à la contraction par un mécanisme qui ne sera pas davantage décrit ici.



Régulation de la tension des muscles




Cette coordination est en général sous le contrôle des centres supérieurs. Par exemple, l’état d’équilibre en position debout qui demande constamment la contractions de certains muscles et la relaxation d’autres est sous le contrôle du cervelet qui assure cette régulation en fonction d’informations reçues d’autres organes qui participent à l’équilibre : les yeux et l’oreille interne.

Les crampes musculaires nocturnes

Cette contracture douloureuse qui survient la nuit est à distinguer de la contracture qui survient après un effort physique qui elle est due à un épuisement des réserves énergétiques et à une accumulation d’acide lactique. Il faut également les distinguer des contractures dues à une pathologie neurologique spécifiques, telle la polynévrite, les radiculonévrites, la sclérose latérale amyotrophique, ou à une artérite par exemple.

Elle survient pendant le sommeil et est amorcée par un mouvement involontaire qui perdure en une contraction tétanique douloureuse à cause de la tension excessive, puis à cause de l’ischémie qui s’installe.
Elle est due à un excès de la réponse positive sur les muscles extenseurs (voir figure 4), principalement le triceps sural. La tension du tendon envoie au niveau de la corne postérieure de la moelle une information qui est répercutée sur la corne antérieure et entraîne un nouvel influx de contraction qui renforce la précédente et échappe au contrôle des centres supérieurs.

Si cette contracture est dite essentielle, c’est-à-dire que l’on en a pas identifié la cause, on connait néanmoins des conditions qui diminuent le seuil de sensibilité et qui favorisent cette réaction.
La chaleur du lit associée à un mauvais drainage veineux, des varices, sont connues.
L’usage de certains médicaments qui influencent l’équilibre ionique prédispose aux contractions incontrôlées.
Ceci introduit la notion de carence ionique favorisante :
- la déshydratation relative peut entraîner des déséquilibres électrolytiques qui jouent un rôle capital dans la biologie musculaire ;
- l’hypokaliémie est la première responsable : sa carence dans le milieu extra cellulaire peut attirer le potassium hors du sarcoplasme et abaisser le seuil d’excitabilité du muscle : l’exemple le plus courant est celui de l’usage prolongé de certains diurétiques dits « sans économie de potassium » ;
- la carence en magnésium qui entre en compétition avec les ions calcium dont on a vu le rôle dans la contraction.


Explication de l’action du petit duvet anti-statique « MAGICRAMP® »

L’action de ce petit duvet anti-statique semble rétablir l’équilibre ionique déterminant dans la genèse des contractures.

Une étude clinique est en cours au Brésil et en France. Les résultats sont attendus pour fin 2013.

Effets secondaires indésirables. Il n’a été constaté aucun effet indésirable. Le dispositif est isolé dans une pochette de tissus, voire emballé dans un sachet en plastique, et n’est de plus pas en contact avec la peau.

Nous pouvons recommander fermemnent l’utilisation de ce dispositif non seulement pour les femmes enceintes, mais aussi pour tous les adultes en général, et aussi pour les enfant souffrant de douleurs de croissance (crampes infantiles).

Pour les patients.

1 Réponses à vos questions :

- Les crampes aux jambes peuvent-elles être liées à un problème des varices ?
> Réponse : les varices sont un problème de mauvaise circulation, les crampes sont un problème d'excès d'électricité statique. De nombreuses personnes pensent que ces deux problèmes sont liés. Mais en fait, c'est totalement différent. Voyez cet article sur les causes des crampes.

Certains médicaments peuvent-ils provoquer des crampes ?
> Réponse : Oui. De nombreux médicaments tels que diurétiques, statines,... peuvent les provoquer. C'est généralement bien stipulé sur la notice. Voyez cette liste des médicaments pouvant causer des crampes.

- Manger des bananes, est-ce bon contre les crampes ?
> Réponse : les bananes contiennent du magnésium et du potassium. L'idéal est de manger 3 à 4 bananes chaque jour. Contre les crampes très fortes et fréquentes, voyez plutôt la vidéo en haut de cette page. C'est la solution la plus efficace et naturelle. Essayez le modèle "TEST" par exemple.

- Les suppléments alimentaires éliminent-ils les crampes ?
> Réponse : il faut distinguer deux types de suppléments alimentaires à base de potassium :
- les suppléments à base de potassium seul : ils sont bon marché, mais pas suffisants pour éliminer
les crampes fortes. Seulement contre celles qui sont plus légères
- les suppléments alimentaires spéciaux, composés de magnésium, potassium
et calcium : c'est très bien, mais leur prix est assez cher : il faudra compter environ 5 à 10 flacons
de 40 à 90€ par an, soit 200 à 900€ par an. Il existe un nouveau traitement qui revient 10 fois
moins cher (voir la vidéo en haut de cette page).

- Manger du chocolat, est-ce bon contre les crampes ?
> Réponse : le cacao, et donc le chocolat, est excellent car il contient aussi du magnésium. A une condition : que ce soit du "vrai" chocolat noir. Le chocolat au lait n'a quasi aucun effet, car son pourcentage de cacao est trop faible. Le "vrai" chocolat noir est excellent également pour le moral et possède aussi d'autres vertus intéressantes, notamment contre le stress,...

- Une douleur dans la jambe, est-ce une crampe ou une sciatique ?
> Réponse : si la douleur apparaît brusquement et s'estompe après 1 à 5 minutes, il y a de fortes chances que ce soit une crampe. Si elle persiste très longtemps au point de vous faire boîter, il y a de fortes chances que ce soit une sciatique. Dans ce cas, votre médecin ou votre ostéopathe vous aidera. Voyez également le site Lecoledudos.org qui vous expliquera comment soulager ou éliminer la sciatique.

- Faire des massages aide-t-il à éliminer les crampes ?
> Réponse : les massages sont excellents pour soulager une crampe. mais ils n'empêchent pas leur réapparition. La seule façon d'éviter qu'elles ne reviennent, c'est de neutraliser l'électricité statique du corps avec un petit duvet anti-statique

- Etirer le mollet est-il recommandé pour soulager une crampe ?
> Réponse : l'étirement du mollet est très recommandé en cas de crampe, mais surtout à titre préventif après une longue marche ou une course. Les sportifs le savent bien. Voyez cet exercice d'étirement du mollet :

- L'ostéopathie est-elle recommandée contre les crampes ?
> Réponse : l'ostéopathie est recommandée dans de nombreux domaines. Elle va aider à relaxer les muscles. Mais elle ne va empêcher les crampes de revenir.

- L'homéopathie peut-elle aider contre les crampes ?
> Réponse : un traitement homéopathie peut aider, mais c'est plus cher que de neutraliser l'électricité statique. Et surtout, il ne faut pas oublier de prendre régulièrement ses poudres, ce qui est plus contraignant.

- A partir de quel âge peut-on avoir des crampes ?
> Réponse : on peut avoir des "crampes" infantiles à partir de 3 ou 4 ans. On les appelle des "douleurs de croissance". A partir de 14 ou 15 ans, on peut peut parler de "crampes" normales.

- Les crampes peuvent aussi survenir en journée ?
> Réponse : oui. Il y a d'une part celles des sportifs qui surviennent après un effort physique important. Mais il y a aussi certaines crampes qui surviennent de façon incontrôlée durant la journée comme durant la nuit. Certaines personnes en ressentent par exemple en regardant la télé, en mangeant,...

- La moquette favorise-t-elle les crampes ?
> Réponse : le fait de traîner les pieds sur la moquette provoque des frictions qui engendrent de l'électricité statique. Celle-ci peut favoriser le déclenchement de la crampe.

- Les crampes sont-elles une maladie ?
> Réponse : Non. Rassurez-vous, ce n'est pas grave. C'est juste un symptôme qui se traduit par des douleurs. Vous pouvez les éliminer sans médicaments, simplement en neutralisant l'électricité statique du corps en plaçant un petit duvet anti-statique sur votre matelas.

- Où se situent le plus souvent les crampes ?
> Réponse : elles se situent le plus souvent dans les jambes, les mollets ou les pieds. On en rencontre aussi aux mains, aux doigts, aux orteils, et parfois même dans tout le corps. La proctaglie fugace est une crampe qui se localise sur l'anus. Elle est très douloureuse et s'élimine aussi en neutralisant lexcès d'électricité statique du corps.

- Peut-on avoir aussi des crampes au vagin ?
> Réponse : Oui. C'est plus rare mais ça existe. les crampes vaginales peuvent être aussi éliminées en neutralisant l'excès d'électricité statique du corps. Il existe un petit modèle spécial de duvet anti statique pour les proctalgies fugaces (crampes anales) et vaginales. Vous le trouverez sur le web.

- Les douleurs de croissance des enfants sont-elles aussi des crampes ?
> Réponse : Oui. Les douleurs de croissance des enfants sont en fait des "crampes infantiles". On peut les éliminer totalement de la même façon que les crampes des adultes.

- Peut-on attraper une crampe en faisant l'amour ?
> Réponse : Oui. Certaines positions favorisent la crampe durant l'acte sexuel. par xemple, si vous êtes en position "à genoux" ou "à quatre pattes", vos pieds sont trop étirés, et cela peut arriver.

- Marcher pieds nus sur l'herbe peut-il éviter les crampes ?
> Réponse : Oui. Les sportifs le savent. Jadis, les marathoniens africaisn courraient pieds nus. Ils n'avaient jamais de crampes. Explication : en marchant pieds nus, le contact des pieds avec le sol neutralise l'électricité statique du corps.

- Les médicaments de type Myolaxan sont-ils bons contre les crampes ?
> Réponse : NON. Le Myolastan et ses formes génériques (Mégaxix Gé, Panos Gé,...) font partie de la famille des benzodiazépines et sont interdits à la vente depuis quelques temps en Europe. Leurs effets secondaires étaient très dangereux, parfois même mortels.

- Les femmes enceintes ont-elles plus de crampes que les autres ?
> Réponse : Oui. Durant la grossesse, le corps change, et son équilibre énergitique aussi. Cela amène parfois trop d'électricité statique, dont le résuktat est le déclenchement de crampes nocturnes violentes.

- Les personnes âgées ont-elles beaucoup de crampes ?
> Réponse : Oui. Mais dans de nombreux cas, elles sont la cause de la prise de trop de médicaments. Vivre de façon plus naturelle est donc recommandé pour la santé.

2. Comment fonctionnent les crampes.

Beaucoup d'informations circulent sur les crampes nocturnes. Certaines sont complètement fausses.
Nous allons tenter d'y mettre un peu d'ordre.

Surtout pour les crampes très fortes, l'important c'est l'équilibre entre l'électricité corporelle et l'électricité statique.

Avant tout, il faut faire la différence entre une contraction musculaire normale et une crampe, qui est une contraction involontaire d'un muscle :

A. RESUME DU FONCTIONNEMENT D'UNE CONTRACTION MUSCULAIRE.

Lorsque nous en percevons (2) la nécessité, nous bougeons le bras ou la jambe. Et même quand nous sourions, notre cerveau (1) commande chaque muscle (5) ou groupe de muscles et envoie un signal électrique (3) (4) de faible intensité, via les nerfs, auxdits muscles qui se contractent ou se relâchent.




B. RESUME DU FONCTIONNEMENT D'UNE CRAMPE.

Contrairement à une contraction musculaire classique, la crampe est une contraction involontaire, donc non commandée par la volonté du cerveau. Son déclenchement est du à une impulsion causée par un excès d'électricité statique du corps. Preuve : le chercheur et médecin italien Luigi GALVANI (XVIIe siècle) fut le premier à le découvrir en disséquant une grenouille, lorsqu'il toucha le nerf sciatique de celle-ci avec un scalpel chargé d'électricité statique, et provoqua une contraction musculaire involontaire (= une crampe).

Plus d'infos ? Cherchez sur le web "crampes Galvani"

 

Quels sont les remèdes naturels efficaces contre les crampes ?

Voyez ce petit guide gratuit. Il est très complet.




NOUVEAU TRAITEMENT NATUREL EFFICACE CONTRE LES CRAMPES :
une équipe belgo-brésilienne a mis au point un traitement 100% NATUREL et bon marché (99 € pour une durée de 2 à 5 ans, soit un coût de 20 à 50€ par an) qui élimine définitivement les crampes des adultes et les douleurs de croissance des enfants. Ce traitement contre les crampes consiste à neutraliser l'excès d'électricité statique qui provoque les crampes. C'est le meilleur moyen d'éliminer définitivement les crampes sans médicaments. On utilise un petit duvet anti-statique que l'on place sur le matelas, juste en dessous des jambes. C'est sans aucune contre-indication ni effets secondaires. C'est le MEILLEUR RAPPORT EFFICACITE-PRIX.

Cliquez ici pour voir le détail.


Tous droits réservés crampes.org - 2015